Deprecated: wp_smush_should_skip_parse est obsolète depuis la version 3.16.1 ! Utilisez wp_smush_should_skip_lazy_load à la place. in /home/exactetudes/www/wp-includes/functions.php on line 6078 Deprecated: wp_smush_should_skip_parse est obsolète depuis la version 3.16.1 ! Utilisez wp_smush_should_skip_lazy_load à la place. in /home/exactetudes/www/wp-includes/functions.php on line 6078

Suite à la publication du rapport de la Commission d’enquête parlementaire sur les crèches et aux mesures préconisées pour améliorer la qualité d’accueil dans les EAJE, le collectif Pas de bébés à la consigne demande au gouvernement d’agir au plus vite et appelle à un décret dès septembre.

Les rapports se succèdent (dont le dernier en date celui de la commission d’enquête parlementaire sur les crèches) et leur constat (« la dégradation du secteur ») et préconisations se ressemblent…

indique le collectif Pas de bébés à la consigne dans un communiqué publié ce jour, lequel fulmine contre l’immobilisme du gouvernement et exige maintenant des actions concrètes !

 « Combien faudra‐t‐il de rapports et de centaines de pages ? combien de fois faudra‐t‐il répéter “urgence” ? et combien de manifestations dans toute la France ? … avant d’AGIR ? Pas de bébés à la consigne demande au Gouvernement d’arrêter de solliciter des écrits, rapports… STOP ! Il ‐ est ‐ (depuis bien longtemps) ‐ venu ‐ le ‐ temps ‐ de ‐ l’action. Zéro mesure concrète = Zéro attractivité du secteur », peut-on lire.

Qu’attend concrètement le collectif ? Un décret dès la rentrée qui permettra de mettre en place les mesures essentielles pour améliorer la qualité d’accueil et relancer l’attractivité du secteur, parmi lesquelles :

  • 1 professionnel pour 5 en 2027 et 1 pour 4 en 2030
  • L’alignement du régime des micro‐crèches sur celui des crèches
  • La nouvelle PSU forfaitisée pour 2027
  • La fin du CIFAM (dans la loi de finances pour 2025)

En outre, le collectif indique qu’il faut dès à présent se pencher sur « le calendrier et les moyens nécessaires » pour :

« Un passage à 60% du taux de professionnels hautement qualifiés (auxiliaires de puériculture, éducateur∙trices de jeunes enfants, infirmier∙ères, psychomotricien∙nes, puériculteur∙trices) dans les structures.


Un plan d’urgence dédié à la formation initiale et continue des professionnels sur les territoires, pour former notamment 13 à 15 000 professionnel.les diplômé.es par an dans les 5 prochaines années.
Des revalorisations salariales plus directes et plus élevées en accueil collectif comme individuel avec indexation sur le coût de la vie. »


Enfin, il souligne avoir sollicité un entretien avec la ministre Sarah El Haïry « pour travailler en urgence sur le programme à mettre en œuvre pour concrétiser les mesures que tout le monde réclame depuis des années ».

Des changement sont à prévoir dans le secteur de la petite enfance en Alternance à Strasbourg

Lire l’intégralité du communiqué de Pas de bébés à la consigne
 : Qualité d’accueil en crèches : un décret demandé

Source : Les Pros de la Petite Enfance

Article rédigé par : CF PUBLIÉ LE 03 JUIN 2024 et MIS À JOUR LE 03 JUIN 2024