Sélectionner une page

Kim Schaffhauser, psychologue au service de néphrologie pédiatrique du CHU de La Réunion

Diplômée de la Faculté de psychologie de Strasbourg, elle exerce comme psychologue auprès des enfants souffrant de maladies chroniques des reins. Un métier humainement riche, dans une ile qui l’est tout autant pour sa diversité culturelle, La Réunion.

« Le service de néphrologie pédiatrique soigne les enfants souffrant de maladies chroniques des reins, à des degrés divers, qui peuvent entrainer des traitements lourds comme la dialyse et la greffe d’organe. J’accompagne les enfants, du stade prénatal au grand adolescent, mais aussi leurs parents, parfois leur fratrie, notamment dans les cas de dons de rein intrafamiliaux » 

Kim Schaffhauser

Soin psychique

C’est un accompagnement individuel ou familial basé sur l’écoute, le soutien, les thérapies, destiné à apaiser l’anxiété.

Mieux vivre les soins, préparer à la greffe, évaluer l’état psychologique et les relations interpersonnelles, soigner les traumas, accompagner le deuil parfois… Il peut s’échelonner sur plusieurs années, ou être plus resserré en cas de crise, comme lors d’un rejet de greffe. Elle suit une soixantaine de familles par an.

Approche transculturelle

« Le CHU est le centre de référence pour l’Océan indien, des enfants arrivent de Mayotte et des Comores, parfois seuls, sans parents, placés en famille d’accueil. Cela pose des questions de séparation, d’attachement, d’identité, de migration… »

Kim Schaffhauser

Cette diversité culturelle s’ajoute à la richesse humaine de son métier, en plus de l’autonomie et de la confiance.

Motivée par l’accompagnement thérapeutique, elle a repris un an d’études pour obtenir un autre master, en psychologie clinique, en 2018.

Je souhaite à présent être titularisée pour s’engager dans une carrière hospitalière.

« Mes professeurs me livraient leur savoir sur un plateau »

Kim Schaffhauser a choisi les études de psychologie, qu’elle a réalisées à l’Université de Strasbourg jusqu’à son master.

« C’étaient les meilleures années de ma vie ! » s’enflamme-t-elle. « Un monde d’une richesse insoupçonnée s’est ouvert à moi. J’ai rencontré des personnes des quatre coins du monde. Mes études étaient passionnantes, mes professeurs me livraient leur savoir sur un plateau : neuropsychologie, éthologie, psychologie du développement, psychologie sociale… C’est une chance. Et puis, on découvre l’indépendance, l’autonomie, et on n’a pas encore les responsabilités professionnelles, c’est léger, insouciant »

Kim Schaffhauser

Après son master, elle débute sa carrière comme psychologue du travail dans un cabinet de conseil en ressources humaines strasbourgeois. Après deux ans, elle quitte son CDI et s’envole pour La Réunion, où vit sa sœur, par curiosité et envie de changement. Pendant trois ans, elle est psychologue dans l’Education nationale.

« Ayez confiance en votre valeur professionnelle »

Son conseil : « Ne vous mettez pas de barrières.

« Il faut s’en donner les moyens, par exemple avec une reprise d’études. Et ayez confiance en votre valeur professionnelle, dégagez-vous de la peur du manque d’emploi et connectez-vous à votre propre valeur« 

Source : Propos recueillis par Stéphanie Robert

source : https://alumni.unistra.fr/article/kim-schaffhauser-psychologue-au-service-de-nephrologie-pediatrique-du-chu-de-la-reunion-la-richesse-humaine-de-la-psychologie-a-la-reunion/27/10/2022/2351