Sélectionner une page

Au-delà du goût pour les sciences, certaines qualités sont indispensables pour s’épanouir dans le secteur sanitaire et social. Un savoir-faire et savoir-être qu’il faut appréhender avant même d’intégrer les études de santé.

« On ne se lance pas sans y avoir vraiment réfléchi, il faut avoir un grand dévouement »

Eric Bellissant 

C’est particulièrement le cas en médecine, « des études très longues et difficiles », qui nécessitent « des capacités de travail très importantes » et « une grande endurance » souligne-t-il.

« Il faut beaucoup de volonté et de détermination, parce que ce sont des métiers très prenants, fatigants et où la reconnaissance n’est pas toujours à la hauteur », avertit aussi Jeanne, en troisième année de médecine à Brest.

La bienveillance et l’écoute sont essentielles dans les métiers de la santé et du social. « Sans empathie, on n’est pas un bon médecin », souligne Eric Bellissant.

Il vous faudra aussi apprendre à faire face aux souffrances. Cela nécessite une résistance émotionnelle », prévient Véronique Croizer, membre de l’équipe pédagogique à l’IFSI de Vannes.

« Il faut savoir se protéger, ne pas absorber toutes les émotions, sans perdre la chaleur nécessaire de la relation et son professionnalisme », avertit aussi Marc Rousseau. Vous devrez également disposer de solides facultés d’adaptation, savoir gérer l’urgence et l’imprévu.

Les études sanitaires et sociales, pour ceux qui aiment le travail en équipe

Ces cursus professionnalisants comportent de nombreux passages sur le terrain. Si les futurs médecins doivent attendre la quatrième année pour s’essayer à la pratique, les infirmiers ou les éducateurs spécialisés partent en stage dès la première. L’occasion de tester ses préférences et d’affiner son orientation.

Dans le sanitaire comme le social, sur le terrain, le travail en équipe est aussi incontournable. Un infirmier devra aussi, par exemple, négocier dans son service l’organisation de sa matinée avec d’autres professionnels de la santé, comme les kinés ou les aides-soignants.

Des qualités spécifiques selon les métiers de la santé et du social que vous visez

Selon les métiers et les terrains d’exercice, d’autres compétences seront nécessaires. La rigueur, l’esprit d’analyse pour les médecins, la dextérité pour les dentistes et infirmiers ou encore, des compétences en communication à l’écrit et à l’oral pour certains métiers du social où vous serez amené à présenter des projets et rédiger des synthèses.

médecins
source : https://www.letudiant.fr/etudes/medecine-sante/pour-qui-sont-faites-les-etudes-de-sante-et-sociales.html