Sélectionner une page

La saison des partiels est officiellement ouverte et le stress monte pour les étudiants en PASS et en L.AS. À la clé de ces épreuves, le passeport pour entrer en deuxième année d’études de santé. Mais plutôt que de mettre la charrue avant les bœufs, voici cinq règles d’or pour mieux vivre cette période.

Ce n’est pas un mythe : comme tous les ans, les quelque 60.000 étudiants en PASS et en L.AS (et avant eux, les étudiants en PACES) se rendent dans d’immenses salles, la peur au ventre, pour bûcher sur leurs copies des heures entières. Un moment important puisqu’en fonction de leurs résultats, certains pourront directement accéder en deuxième année de médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie ou kiné (MMOPK) à la rentrée prochaine. Pour ne pas se laisser submerger par l’enjeu, voici quelques maximes à avoir en tête.

1. À la qualité de votre sommeil et de votre assiette, vous veillerez

Cela n’a l’air de rien mais cela reste pourtant essentiel. Comme chaque grand sportif avant une compétition, l’alimentation et le sommeil sont vos meilleurs alliés. Evitez de manger trop gras la veille des examens, faites plutôt le plein de vitamines grâce aux fruits et légumes et prenez un bon petit déjeuner.

Pensez aussi à la qualité de votre sommeil. Les spécialistes diront que huit heures sont nécessaires mais la veille des épreuves, il est possible que vous mettiez bien plus de temps à vous plonger dans les bras de Morphée, et ce, que vous soyez en PASS comme en L.AS. Ne paniquez pas : prenez un livre (mais pas vos annales), écoutez de la musique, faites des exercices de respiration, aller prendre un bain ou une bonne douche… Mettez votre corps et votre esprit en condition pour vous reposer.

2. Des révisions de dernière minute, vous éviterez

Une recommandation facile à dire mais moins à tenir. Cela fait des mois que vous révisez, tous les jours, de manière intensive. Les révisions de dernière minute ne changeront rien à tout le travail que vous avez déjà fourni.

Votre cerveau doit aussi se mettre en condition, se reposer (voire oublier le temps de quelques heures, vos cours d’anatomie, de biostatistiques, de biologie cellulaires, d’embryologie…), bref, souffler avant les épreuves qui l’attendent. Ne travaillez pas toute la nuit la veille des examens et si possible, gardez un rythme moins soutenu la semaine des partiels.

3. La concentration, vous préserverez

Sentiment très étrange que celui de passer des épreuves dans de grandes salles où plusieurs centaines voire milliers d’étudiants en santé sont réunis. Ne vous laissez pas impressionner par les lieux et par les autres. Le stress est palpable, rassurez-vous, c’est normal. Il faut juste veiller à ce que cette pression reste votre moteur de réussite.

Déculpabilisez : tous les étudiants de PASS et de L.AS à vos côtés s’interrogent tout autant que vous et paniquent probablement intérieurement aussi. Chacun a ses méthodes, ses astuces… mais vous aussi. Faites des exercices de respiration, écoutez de la musique pour vous mettre dans votre bulle.

Le jour J, prenez le temps d’installer vos affaires et focalisez-vous sur votre objectif : restez positif, il n’y a pas de raison que vous soyez moins bon que les autres. Entre les épreuves, n’hésitez pas à échanger avec vos camarades de promo ou à appeler vos proches, votre parrain/marraine, le tutorat, si vous avez besoin d’un petit remontant et pour vous changer les idées.

4. À la culpabilité, vous ne céderez pas

Surtout, oubliez la copie que vous venez de rendre et reconcentrez-vous vite sur l’examen suivant. Ne vous découragez pas en refaisant le film dans votre tête : l’épreuve est terminée, que pouvez-vous y changer ? Là encore, repensez à votre objectif, tout est encore possible. Vous aurez le temps de faire le point à tête reposée après les partiels.

Entre les épreuves, ne culpabilisez pas non plus en vous autorisant des moments de détente devant un bon film ou privilégiant un dîner en famille par exemple. Vous arrivez au bout de ce semestre, il est temps de décompresser doucement.

5. La confiance en soi, vous garderez

Ce doit être votre leitmotiv des partiels et même de vos études de santé. Repensez à tout ce travail fourni, vous pouvez être fier du travail accompli. Ayez confiance en vous, restez motivé jusqu’à la dernière minute de la dernière épreuve. Faites le maximum pour être complètement satisfait. Et pensez déjà un peu aux vacances, elles seront la cerise sur votre copie !

Sources:
LEtudiant

POUR PLUS D’INFORMATIONS, CONTACTEZ-NOUS

56, Rue Jacques Kablé 67000 Strasbourg

La prépa est ouverte du Lundi au Vendredi de 8h à 12h et de 14h à 18h, le Samedi sur RDV.