Sélectionner une page
Une des épreuves du concours d’accès aux études de médecine a dû être annulée, une partie des étudiants ayant été autorisés à utiliser leur calculette et pas l’autre. Les étudiants devront repasser cette épreuve le 28 mai.

Mauvaise surprise pour les étudiants de 1re année commune des études de santé (Paces) à Strasbourg, qui passaient mercredi l’épreuve de santé publique. Leur épreuve a été annulée car les étudiants de deux salles sur trois ont eu l’autorisation d’utiliser leur calculette avant la fin de l’épreuve mais pas ceux de la troisième salle… Les étudiants sont convoqués pour repasser cette épreuve le 28 mai.

« Un exercice complexe »

« Ma fille qui passait cette épreuve m’a dit qu’il y avait un exercice assez complexe à résoudre sans calculette », explique le père d’une étudiante. « Et ce n’est que quinze minutes avant la fin de l’examen que des étudiants ont été autorisés à l’utiliser, sauf dans un des amphis. Ce jeudi, on a reçu un courriel de la scolarité annonçant l’annulation de l’examen et son report sans un mot d’excuse. » Pour lui, après une année compliquée marquée par le Covid, c’est une source supplémentaire de stress pour ces étudiants déjà confrontés à la tension d’un concours très sélectif.

Un stress que les Prs Jean Sibilia, doyen de la faculté de médecine, et Izzie-Jacques Namer, président du jury, ont reconnu dans un courriel d’excuse envoyé aux candidats jeudi après-midi. « La survenue d’une erreur d’information sur les calculettes lors de l’épreuve de l’UE7 du 19 mai […] a créé une inégalité que nous devons corriger », admettent-ils, se disant « désolés » de cette annulation, et disant comprendre la « frustration et la lassitude » des candidats, « mais c’est la seule solution équitable ». Selon le Pr Namer, l’épreuve composée d’une partie rédactionnelle et de 30 questions à choix multiples ne nécessitait pas de calculette. « Il s’agissait d’une simple règle de trois à appliquer. » La consigne, donnée avant l’épreuve, était de ne pas autoriser les calculettes pour les étudiants. « Mais des étudiants ont demandé en cours d’épreuve l’autorisation de les utiliser, ce qui leur a été accordé. L’erreur a été de ne pas faire passer cette information dans toutes les salles d’examen. »

Source: Le journal L’Alsace.

POUR PLUS D’INFORMATIONS, CONTACTEZ-NOUS

56, Rue Jacques Kablé 67000 Strasbourg

La prépa est ouverte du Lundi au Vendredi de 8h à 12h et de 14h à 18h, le Samedi sur RDV.